Ma grossesse en 300 questions / réponses par @Marjoliemaman [concours]

11 juil

Enceinte de ma première fille, j’ai lu tous les ouvrages qui concernaient la grossesse (enfin tous ou presque, pas Rufo quand même!).
Des revues spécialisées, aux livres de suivi de grossesse, en passant par de la littérature scientifique, sans parler de tous les articles dénichés sur le net.
De cette grossesse je ne voulais rien rater, il fallait donc que je maîtrise, comprenne, connaisse TOUT.

Aujourd’hui enceinte de ma deuxième fille, je n’ai pas ouvert un seul livre. Je suis même incapable de te dire quelle taille elle fait, de combien de semaines je suis enceinte, quel est le stade développement du bébé, etc.

Globalement je sens que tout va bien et ça me suffit.
Sans parler du fait qu’avec le travail et Petit nombril, mes journées sont bien remplies, donc pas vraiment le temps pour lire – recevoir les conseils des grands spécialistes…

***

Finalement le seul grand conseil que j’ai retenu de la précédente grossesse, c’est celui proféré haut et fort par ma mère :

 « le seul conseil que je peux te donner c’est de ne pas écouter les conseils et de t’écouter toi et seulement toi… »

-> La parole de la sagesse !

Il n’empêche que régulièrement je repense à la grossesse pour Petit Nombril, et il m’arrive de comparer l’évolution, les sensations…

… Tu m’étonnes que je lisais ! Entre l’angoisse, la découverte, les craintes, évidement que j’avais besoin de repères. Et mine de rien quand t’as le cul collé à ton canapé pour cause de menace d’accouchement prématuré, je te garantis que les sites de vente en ligne de bouquins font leur business avec moi. Lire c’était à peu près la seule chose que j’avais le droit de faire.
Durant cette période j’ai aussi (re)découvert les réseaux sociaux et surtoutTwitter. Certaines rencontres et partages d’expériences m’ont vraiment aidés à gérer au mieux cette période (un brin) angoissante de ma grossesse.

Parmi elles, il y avait @marjoliemaman, pseudo sous lequel on retrouve Marjolaine Solaro. notamment auteure du Dico des petits et gros bobos, rédactrice du blog de MarjolieMaman , maman de 3 enfants, etc.

Marjolaine m’avait boosté le moral à l’époque, me donnant assurance et confiance. Ses petites attentions m’avaient touchées. Aujourd’hui elle me redonne l’occasion de lui dire MERCI en m’offrant son livre Ma grossesse en 300 questions / réponses.

Comme évoqué précédemment, la lecture sur la grossesse, jusqu’à présent je n’en ressens pas l’envie, ou plutôt devrais-je dire le besoin… Pourtant à la réception du livre j’ai immédiatement eu envie de le lire. Effet « copine qui l’a écrit donc il faut que je le lise »  ? Non non (enfin si un peu quand même), mais surtout que loin des gros pavés, le format de ce livre est une invitation à la lecture. On peut le lire dans son intégralité, ou on peut aller ça et là, selon les thématiques qui nous intéressent, trouver des réponses à nos questions.

Au cours de la grossesse, ces interrogations évoluent, durant le première trimestre il est évident que tu ne vas pas directement t’intéresser aux hémorroïdes. De la même manière qu’au 9ème mois tu ne vas pas t’interroger sur les nausées… Ah si, ça oui, parce que des fois ça revient (quoi, fallait pas le dire ?!).
Sans rire, TOUTES les questions sont ici évoquées. Je me suis même rendu compte que BM pouvait signifier « belle mère » comme tout aussi bien « bouchon muqueux » (non ne va pas que Google image!).
Évidement j’évoque volontairement des anecdotes « légères », mais Marjolaine le dit très bien, il n’y a pas de question bête, tout mérite réponse et éclaircissement.

Ce que j’ai apprécié, c’est que les réponses ne sont pas (toujours) des grandes vérités. Évidemment qu’une explication médicale sera précise et argumentée (et si il est utile de le préciser, les experts qui interviennent dans ce livre, sont raccords avec les dernières recommandations de l’OMS… contrairement à certains obstétriciens/médecins que j’ai pu côtoyer).

Mais finalement, bien souvent les réponses sont loin des manuels que j’ai pu avoir l’occasion de lire. Dans le sens où ce n’est pas une grande messe du « il faut » « y’a qu’à » ou du grand « ne pas ».

Ce n’est pas le « comment vivre la grossesse idéale » par le grand professeur Spéculum, alias toi parturiente écartes les jambes et tais toi », co-écrit par Docteur « j’ai toujours pas résolu mon problème relationnel avec ma mère ».

Ce livre, je l’ai plus ressenti comme un guide qui m’accompagne(ra) quand j’en ressens le besoin, quand je préfère être rassurée/orientée plutôt que prendre peur en allant taper des requêtes improbables sur doctissimo.

***

En quelques mots, ce livre est un peu comme un compagnon de grossesse, celui que tu vas ouvrir quand tu en ressentiras le besoin. Un guide bienveillant, qui te rassurera, t’informera, mais te rappellera aussi que c’est TA grossesse, et que tu es sans doute la meilleure personne pour savoir interpréter les petits signes du quotidien. Bien souvent nous avons les réponses à nos interrogations, ce guide nous les précise, mais il ne fait pas de règle générale. Il y a la théorie, et il y a toi… On l’oublie trop souvent.

Un livre que je conseille à toutes (et tous… les hommes s’y retrouveront) !

Y compris ceux qui en avaient leur claque des Pernoud, Rufo and co.

***

Et comme Marjolaine est sympa, elle te propose de gagner un exemplaire dédicacé de Ma grossesse en 300 questions / réponses

Pour cela rien de plus simple, tu me laisses un petit commentaire là dessous pour me signifier ta participation (SVP pas plus de 45 fautes d’orthographe en une seule phrase ! … ne rigolez pas, c’est si souvent le cas dans les « concours » que ça m’en pique les yeux. Et pour ça, j’ai cherché, y’a pas de solution dans le livre)

On se laisse une bonne semaine pour prendre le temps d’allumer le PC et   participer. Je clôture le concours dimanche 21 juillet minuit. Résultat la semaine suivante.

***

Sinon le livre est dispo (notamment) là 

***

EDIT du 24 juillet 2013 14h30 :

C’est la participation n°10 qui gagne le concours
Bravo à Paulolita, merci de me transmettre tes coordonnées par mail à carolacheche chez gmail . com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Conversation sans queue ni tête

11 juin

Une petite fille de 2 ans (Petit Nombril)

Une énorme pintade… enfin juste une nana enceinte en fait (moi)

Ça donne des conversations improbables !

 

- Maman je veux voir la ´tite sœur
- Si tu pouvais arrêter de tirer sur mes vêtements tu serais mignonne. C’est maman qui soulève le tee-shirt et là tu peux la voir
- Maman… Ah bah moi aussi j’ai un gros ventre, le bébé moi aussi
- Euh non ma puce, le bébé il est dans le ventre à maman, toi tu es trop petite pour avoir un bébé dans ton ventre…
- Et dans le ventre à papa aussi !
- Non plus… Les messieurs ils ne peuvent pas avoir de bébé dans le ventre, c’est que les dames
- Ah….
Silence, interrogations…
- Maman, moi suis pas un bébé, suis un garçon !
- Non ma chérie, tu es une fille, tu sais quelle est la différence entre un garçon et une fille ?
… D’un coup toute excitée elle me coupe la parole
- Maman maman, le bébé, elle me parle !
- Ah bon ?! Qu’est ce qu’elle te dit ?
- Et ben la tite sœur elle veut manger ! Le bron le bron le bron le bron !!!!!
- J’ai pas compris ma puce, qu’est ce que tu dis ?
- Le bébé veut le bron !
- Ah le biberon ? Oh tu sais elle est encore petite, plus tard quand elle sera là tu pourras lui donner le biberon
Caprice – roulade – cri hurlements
- NOooooooon ! Le bron le bron le bron !!!!
Elle part chercher un biberon de ses poupons et tente de lui donner par le nombril… Bon ok, laissons faire
- Maman ?
- Quoi ma puce ?
- Je veux le tétou moi.
- Mais enfin ma puce t’es plus un bébé, si tu as soif je te sers un verre. Dis moi ce que tu veux. De l’eau ? Un sirop ? Avec une paille ?
- Non !
Boude… mais elle garde une main sur le ventre
- Maman ?
- Oui ma chérie ?
- C’est le bébé dans le ventre à maman ? C’est la tite sœur ?
- Oui ma puce, c’est bien ça. Tu sens le bébé qui bouge quand tu mets ta main ?
- Non ai peur moi !
Bah dis donc on n’a pas le cul sorti des nouilles…
- Maman ?
- Quoi ?
- Elle est où la maman de tite sœur ?

Hésitation, surprise, étonnement
- Ma chérie va falloir qu’on parle….

La plénitude… (mon cul)

20 mai

Enceinte on aurait vite tendance à adopter le mode « je suis grosse, je suis moche, j’ai mal de partout et je suis fatiguée »

Certains te diront que le deuxième trimestre c’est la plénitude. Oui si tu oublies les douleurs ligamentaires, les contractions, le mal de dos, la peau qui tiraille, les insomnies, la constipation, les hémorroïdes, les jambes lourdes, les crampes, l’acné dans le dos et sur la poitrine, la poitrine justement si sensible (trop!), les pertes vaginales, les varices, etc… Effectivement le deuxième trimestre, oui, c’est le pied !
Mais voyons un peu le bon côté des choses… Le deuxième trimestre c’est un baby bump affirmé ! Multitude d’avantages au ventre rond :
- ça peut servir de repose PC quand tu prends ton bain. Grâce à cette zone désormais non submersible, l’ordinateur restera à l’abris de l’eau (mais pas de l’humidité!). A toi les films de filles qui te feront chialer dans ton 3ème bain de la journée
- tu peux également y déposer ta coupe de glace avec double dose de chantilly quand tu as la chance d’arriver à poser ton (gros) cul sur le canapé
- avec un ventre proéminent, tu peux espérer passer plus vite aux caisses. Et l’espoir c’est beau, ça fait avancer… Gardons bien en tête qu’il ne s’agit là que d’un espoir, concrètement tu seras au mieux invisible (bizarrement les gens ne te calculeront pas) ou au pire on te rappellera que tu n’es que enceinte et que c’est pas une maladie (une dame à ikea m’avait d’ailleurs dit « je ne vois pas le rapport » quand à une caisse prioritaire je lui avais gentiment demandé si je pouvais passer, car je n’avais qu’un article et que j’étais enceinte de 8 mois et demi)
- mais ne t’inquiète pas, même si le fait précédent peut t’énerver, n’oublie jamais que grâce à ce joli ventre rond, la vie est une fête !!! Tu feras rire tout le monde avec ton déguisement H24. Mouaaaaah au réveil tu penses déjà à te déguiser en Morticia de la famille Adams… Le teint blafard (mais le rouge tepu en moins). Au bureau, tu te déguises en drag queen ! Mais que tu es drôle, toi femme enceinte qui en cherchant l’élégance, oses porter des talons. Tu  assumes ainsi la démarche de Robert, camionneur en semaine, travesti le week end… Bravo, ton sens de l’humour et l’auto dérision feront de toi une femme épanouie !
- épanouie… C’est l’adjectif qui qualifiera tes rondeurs. On ne te reprochera même pas de demander du rab au restaurant, de manger des chips à toute heure et de la chantilly sur tout ce qui est sucré. Avouons que toutes ces envies aussi subites que saugrenues, ne te seront excusées que par ton ventre proéminent. Sinon évidemment que l’on t’aurait déjà envoyé en cure dans un centre de traitement des troubles alimentaires.
- Puisqu’on en est aux troubles du comportement, si en temps normal tu rêves de te faire ***** par ***** et puis lui **** pendant que **** te **** aussi ainsi que ****, **** et même tout le régiment, on te traitera certainement de nymphomane. Mais non, là, enceinte on te dira juste « c’est les hormones »
- les hormones, les mêmes qui t’excuseront quand tu pleureras devant la bande annonce du miel et les abeilles, quand tu feras une crise de nerf sur le parking du supermarché car il n’y avait plus de place devant l’entrée F et du coup tu devras te garer à l’entrée G, quand tu constateras qu’il n’y à plus de coca au frigo, que ta fille a grandi, qu’il pleut encore, que ton mec ne n’a pas dit je t’aime aujourd’hui, quand ton stylo ne sera pas rangé au même endroit que d’habitude sur ton bureau, etc… Pour toutes ces petites choses là, tu vas tantôt t’abord crier puis ensuite pleurer, ou l’inverse… Mais ton entourage ne pipera pas un mot, et même aura de la compassion.
- grâce à ton ventre rond, tu pourras sans scrupules t’asseoir pour te brosser les dents (parce que 3 mn debout c’est long!)
- tu pourras réveiller toute la maison 4-5 fois par nuit avec ton pas lourd, tel un pachyderme qui irait pisser… Parce que déjà que cette vessie t’emmerde prodigieusement, si en plus on te fait une remarque, tu cries. Et ça, ton mec l’a bien compris, donc au lieu de souffler/râler/se plaindre, il se contentera d’un « ça va ma chérie?« . Tu l’enverras chier comme à chaque fois qu’il essaiera d’être gentil, mais il ne t’en tiendra pas rigueur…
Alors pour tout cette liste (non exhaustive)… Effectivement, le deuxième trimestre c’est le pied ! … la plénitude qu’ils disent.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les questions qui (me) dérangent #1 La grossesse

23 avr

Il y a de ces questions qui ont le don de m´agacer ! Tout le temps, tous les jours, les gens se sentent investis d’une mission divine : me faire chier ! Alors autant te dire qu’enceinte, je deviens une proie facile !

 Qui n’a jamais entendu ces question ?

Mais c’était voulu ?

Oh pardon… Quel bande d’imbéciles nous sommes mon mec et moi ! On a complètement oublié d’envoyer une dépêche AFP pour informer la terre entière (donc nos proches) que étions avions envie d’un deuxième enfant. J’imagine déjà les grands titres dans la presse : C’est chaud chez les nombrils ! Selon nos informations, elle ovulerait ce soir, tous nos reporters sont sur place. Priorité au direct !

Vous n’êtes pas trop déçus ?

Et sa variante

Bon vous allez vite nous faire un petit troisième du coup ?!

Oh suis-je bête, ça n’est pas une question, c’est un ordre. Evidemment, avoir deux filles c’est la plaie ! Tu te rends compte ? « Deux pisseuses » (ceci n’est pas une fiction) à la maison. Et puis les regards pleins de compassion envers mon mec. Oh le pauvre… DEUX filles. C’est écrit où que pour être heureux il faut une fille et un garçon ? Encore un coup d’Aldo Naouri ou de Marcel Rufo ça. Les femmes qui veulent prendre le pouvoir, il faut s’en protéger, vite vite un garçon dans cette maison. Une belle paire de couille qui en impose contre ces « pisseuses ». Tous les gens qui m’ont, ou qui envisagent de me (re)demander si je suis déçue d’avoir une seconde fille, vous savez quoi ?! Non en fait, je suis juste déçue d’avoir dans mon entourage des gens aussi cons !

***

Bizarrement, j’ai assez peu eu de questions du genre :

Et le bébé ça va ? Il est en bonne santé ?

Et toi, comment te sens-tu ?

Bon aller j’avoue, certaines personnes m’ont demandé, mais c’est loin d’être la majorité. Alors que les précédentes questions… Et puis surtout, ceux qui se soucient vraiment de ton état, de son état, c’est loin d’être ceux auxquels on aurait pensé en premier lieu. Finalement on est autant déçu par certain, que agréablement surpris par d’autres.

***

Le top ! ce sont quand même ces gens qui essaient de rendre cette grossesse aussi paisible que possible. Genre t’es enceinte de 15 jours, que déjà on te demande :

HAN ! [air catastrophé] mais ils sont au courant au boulot ?

On sait jamais si tu étais détendue à l’idée d’annoncer la bonne nouvelle à ton patron ?! Désormais tu culpabilises et tu crains sa réaction. Bravo les gars ! Belle performance…

Et on ne parle jamais assez de ces âmes bienveillantes, si tu as le malheur d’annoncer ta grossesse avant la fin du fameux premier trimestre… genre à 11 SA et 6 jours 1/2,  tu auras droit à une petite mise en garde :

Tu sais [main sur l'épaule], tu ne devrais pas en parler si tôt, le risque de fausse couche durant les trois premiers mois est vraiment important…

Oh mais oui, je suis con des fois, c’est pas comme si je n’étais pas au courant en plus… Et puis je crois surtout que si je commence à annoncer une bonne nouvelle, et si par malheur il arrivait quelque chose au bébé, il faudrait surtout pas que je compte sur ces personnes, donc autant ne pas leur dire…

***

Les annonces sont faites, la grossesse évolue, alors on passe aux choses sérieuses :

Alors t’as déjà pris combien de kilo ?

Moi j’ai juste envie de te réponde : MAIS VA CREVER EN ENFER SALE MORUE !!!!!

***

Et puis bien sûr, que serait une grossesse sans les fameux conseils d’amis :

Tu dors un peu ? Non parce que tu devrais te reposer maintenant que tu en as encore un peu l’occasion.

Ah oui, le fameux concept de DORMIR, chose complètement oubliée depuis que tu es enceinte justement.

***

Aller courage ! Ce n’est que le début, bientôt je te parlerai de toutes ces questions qui (me) dérangent, sur les détails de mon accouchement et le jeune enfant qui grandit et qui fait ses nuits (ou pas)…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La NUK CARE Box (test produit)

16 avr

Tu connais mon amour fou pour la Poste ? (et voilà que je m’égare déjà ! bref… passons).

Il se trouve que pour une fois, un colis est arrivé à la bonne adresse, en bon état, et sans dire que j’étais absente alors que j’étais là. Formidable !

Ce colis c’est la NUK CARE Box

Nuk

Ma fille l’a vu : « oh un cadeau, c’est à mouaaaaaa ! » Il a fallu qu’elle se fasse tomber la boite (bien remplie et donc lourde!) sur le pied, pour qu’enfin je puisse en découvrir le contenu. Bah dis donc, en voilà du cadeau !

Moi, déjà maman d’une petite crevette et à nouveau enceinte, il devrait y avoir tout ce qu’il faut pour nous. Et en effet, c’est le cas :

Pour bébé :

  • Gel moussant douceur (cheveux, corps et visage)
  • Eau nettoyante douceur (visage et corps)
  • Crème nutri-protectrice

Pour maman :

  • Gel prévention des vergetures
  • Gel relaxant fraicheur jambes

Comme je ne suis pas très partageuse (et surtout que ma fille a une peau hyper sensible, je préfère toujours faire la cobaye avant de lui mettre quelque chose sur la peau), j’ai donc tout testé moi même. Et dans un sens c’est pas plus mal, car en ce moment quand on demande l’avis à Petit Nombril, elle répond :

Berk c’est quoi là dedans ?

ou bien :

Non c’est pas bon !

Je ne suis donc pas certaine que son avis ait un quelconque intérêt dans ce test produit.

***

Bref, commençons par MON chouchou. Le gel que je ne quitte plus et que j’aime d’un amour fou : le gel relaxant fraicheur jambes. Son seul défaut, ne pas être livré avec le masseur. En fin de journée, avec les jambes poteaux (et c’est pas encore l’été, j’ai peur), une bonne douche + application du gel frais à l’odeur mentholée = recette du bonheur.

La crème nutri-protectrice a également eu mes faveurs. Je dois avouer que j’ai un peu détourné son application première. J’ai gardé le tube avec moi au bureau, pour appliquer sur mes mains et mes joues les jours de Mistral qui défonce la peau et provoque gerçures, le salopard ! Paris gagné : crème très hydratante, sans laisser de corps gras. Elle n’a pas d’odeur au sens « parfum » et ça c’est un PLUS pour les peaux réactives. Il a tout de même une odeur que l’on qualifie de « significative » mais qui s’estompe immédiatement.

Le gel prévention vergeture. Pour être tout à fait honnête, aujourd’hui j’utilise une huile sèche dont je suis totalement satisfaite, c’est du coup difficile de changer ses habitudes. Pour autant, je dois dire que ce gel ressemble beaucoup à celui que j’utilisais lors de ma première grossesse. Enceinte en plein été, je ne supportais rien, ni corps gras, ni odeur, j’avais testé tous les produits possibles et inimaginaux, j’avais fait la fortune de ma pharmacienne en même temps que les cheveux blancs de mon banquier. J’avais fini par trouver un gel sans odeur, il était presque parfait… son prix manquait de m’étouffer à chaque passage en caisse (c’est à dire toutes les trois semaines). Pas la peine d’en faire la pub, mais en gros c’était une grande marque, tu sais, celles qui intègrent le coût des pubs Elle et Vogue dans ton tube. Putain le prix quoi…. Là NUK remplit le contrat haut la main et j’ose espérer qu’ils seront plus raisonnable sur le prix. A suivre.

Le gel moussant douceur porte bien son nom. En effet il fait une belle mousse qui plait beaucoup à ma fille. Si je l’écoutais on remettrais 10 fois du savon sur son gant durant le bain. A croire qu’elle accepte de se laver que pour la mousse… Mon P.E.L. a d’ailleurs déjà en parti été vidé pour lui payer du savon. Ce produit a l’avantage d’être conçu pour nettoyer cheveux, corps et visage. Nous on a fait que le corps. Ses cheveux ultra secs et bouclés ont leur soin réservé. C’est peut être un tord car visiblement ce gel moussant « prévient l’apparition des petits nœuds  mais franchement je ne préfère pas tenter le diable. La coiffer c’est juste un cauchemar !

Le petit dernier des produits reçus l‘eau nettoyante douceur.  Ok j’avoue je ne suis pas très open sur le soin du petit cul de ma fille. Depuis la naissance, on utilise du liniment fait maison point barre. Pas cher, on est certain de la composition et amplement satisfait du nettoyage. Franchement pas envie de changer. Je sais y’a que les cons qui ne changent pas d’avis… Mais fallait bien me trouver un défaut, le voilà. Donc eau offerte à ma sœur qui ne manque pas d’en faire bon usage sur son petit bébé tout neuf. Elle ne m’a toujours pas appelé en criant donc visiblement ça doit être plutôt pas mal ;)

***

Après quelques jours d’essai de la gamme NUK Care, je peux te le dire, j’en suis satisfaite. Loin d’être calée en composition cosmétique, l’expérience m’a quand même appris à vérifier quelques éléments sur les étiquettes produits. Je te confirme que c’est hypoallergénique, sans parabène, colorant, parfum… Donc non, ne t’attend pas à avoir un bébé « qui sent le bébé » (eau de toilette) comme on dit, mais un bébé sans plaque rouge en tous cas.

Pour savoir où trouver la gamme, c’est là

Et si tu sens que t’as la WIN en ce moment, tu vas sur la page facebook et tu surveilles bien les actu, car des box sont à gagner, ça serait dommage de passer à côté. Tu peux aussi jouer au loto hein, mais enfin les chances de gagner sont plus faibles, c’est comme tu le sens…

***

Merci particulier à Nathalie (elle se reconnaîtra) :)

Box offerte par la marque.

La petite cuisine DIY…

9 avr

Le DIY d’alcoolique…

Tu veux faire plaisir à ton enfant, la cuisine Ikea te fait les yeux doux, mais tu te dis quand même, tu vas pas mettre xxx € dans un truc que tu es tout à fait capable de faire avec du matos de récup qui traine dans ton garage ?!
J’ai LA solution !

La petite cuisine pour enfant en caisse de vin

IMG_4811

Evidemment pour ça il faut déjà avoir vidé les caisses (hips…)

Donc je récapitule, pour cette jolie petite cuisine il te faut :

  • des caisses de vin (moi j’en ai pris 5, mais ça dépend ensuite de comment tu l’aménages)
  • une vieille planche de bois qui une fois poncée servira de plan de travail et d’étagères
  • une écuelle de chat pour faire office d’évier
  • un mitigeur (dispo pour 3 fois rien dans les vide grenier, ou un premier prix à Casto c’est 5-6€)
  • un petit peu de quincaillerie (vis, clous, …)
  • quelques outils : scie sauteuse, perceuse, marteau, ponceuse

Ensuite pour la déco c’est toi qui vois. Moi j’ai utilisé :

  • des petites tringles qui coûtent trois fois rien (celles que l’on fixe directement sur les portes vitrées)
  • des chutes de tissus pour faire rideaux et torchons
  • des accessoires de dinette
  • des petits pots, etc…

Aller hop, un peu de temps, ne pas avoir peur de la poussière (et d’abimer son vernis à ongle) et c’est parti pour l’atelier bricolage !

***

Première étape :

On assemble les différentes caisses : je les ai tout simplement clouées entre elles (évidemment on prend des petits clous, sinon ça traverse les épaisseurs des caisses et après ça devient dangereux pour l’enfant)

Deuxième étape :

On fixe le plan de travail (qu’on aura évidemment préalablement coupé à la dimension souhaité… heu je suis autant précise jusqu’au bout ?! non hein pas la peine, celui qui bricole un peu aura compris). Perso j’avais commencé à fixer à la colle néoprène, mais ça me semblait un peu juste, alors quand j’ai rajouté la caisse au dessus, j’ai mis 4 vis pour assurer la tenue de l’ensemble.

IMG_4658

Troisième étape :

On fait le trou pour l’évier et le mitigeur (c’est là que la scie sauteuse entre en jeu… en newbie de la DREMEL, je pensais que j’allais pouvoir couper une telle épaisseur avec ma mini-outils. Pfiou débutante va !)

IMG_4794

Quatrième étape :

Tu commences à fixer les étagères et les accessoires.

Petite astuce de Joe la bricoleuse mais qu’aime pas trop se faire chier quand même, l’écuelle, je l’ai collé au pistolet de silicone (saches que ça colle TRES bien et c’est super pratique).

Cinquième étape :

IMG_4795

Tu prends une pause et tu te la pètes sur les réseaux sociaux, parce que quand même, elle commence à avoir de la gueule cette cuisine… Allez t’es fier de toi ?! Mais comme je te comprends ! Depuis que cette cuisine est finie, TOUS les gens qui passent chez moi DOIVENT venir voir la cuisine. Et attention hein, un simple « oh c’est mignon » ne me suffira pas. J’insisterai bien jusqu’à entendre « c’est formidable » (au moins).

Sixième étape :

IMG_4796

Tu manges quelques chocolats pour reprendre des forces avant les finitions.

(étape ô combien essentielle !)

Septième étape :

IMG_4799

Tu ponces au grain fin pour avoir un toucher impeccable. Et là, si t’es pas trop feignasse, tu vernis la cuisine, parce que sinon ton gamin (après avoir touché la terre, du chocolat et ses crottes de nez) va mettre ses mains de partout, et sois sûr que les traces vont bien s’incruster dans le bois.

Huitième étape :

Les finitions ! Tu rajoutes des petits rideaux et accessoires…

IMG_4805

Tadam elle est formidable cette cuisine non ?!

IMG_4811

***

Et le jour J (les deux ans de la petite dinde), tu gagnes le grand prix de « maman de l’année » (au moins dans les yeux de ta fille, et ça c’est formidable… comme la cuisine… t’as retenu la leçon ?!)

IMG_0193(tu remarqueras que cette petite ingrate a déjà viré les rideaux car ça la gênait pour attraper la vaisselle sur les étagères du bas)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Douce folie

7 avr

Hey Caro mais t’as un blog !

Nan ?! sérieux ?! Ah oui c’est vrai…

(trois tentatives plus tard, je retrouve enfin mon mot de passe wordpress.com)

***

C’est vrai que j’ai été beaucoup plus assidue ici. Mais c’était la période où j’étais en congé parental. Je me plaignais que je n’avais pas une seconde à moi, et c’était vrai, la preuve ! Mais finalement j’avais quand même la possibilité de m’organiser presque comme je voulais (en dehors des 22h/24 où c’était ma fille qui décidait du planning, mais ça c’est encore une autre histoire). Je pouvais écrire de 2h à 4h du mat par exemple, ou durant sa micro sieste de 13h10 à 13h22.
Et puis j’étais seule… tellement seule. Je ne me suis jamais sentie aussi seule et perdue que durant cette période. Bien sûr cette parenthèse de 6 mois je l’avais décidée, mais avec du recul, c’est sans doute le moment de ma vie où les sentiments les plus extrêmes se sont entremêlés. Du coup ces écrits (que je n’ose relire), ce partage, ces commentaires… ça peut paraître totalement abstrait pour certains, mais moi, ça m’a fait du bien.

***

Aujourd’hui je prends du recul sur les réseaux sociaux, la blogosphère.

Un peu par choix, j’ai rencontré des belles personnes ici, BEAUCOUP de belles personnes. Bon nombre sont devenues des Amies, des vraies, celles qu’on appelle et à qui on ose dire « ça ne va pas » (elles se reconnaîtront). Celles qu’on voit/croise moins mais dont les petits moments partagées avec elle (virtuels) sont si forts qu’ils n’ont rien à envier aux rencontres IRL (le mojito en moins).

Et puis il y a toutes ces relations éphémères qui correspondent à une période de notre vie, mais qui l’on sait ne perdureront pas après. Après quoi ?! Je ne sais pas encore, le temps nous le dira, après un déception, après le temps qui passe et qui efface ce qu’on croyait être une affinité.

Tout ça c’est la vie…

Mais LA VIE justement… en ce moment (et déjà depuis pas mal de mois) elle me prend du temps, tout mon temps. Et qu’est-ce que c’est bon !

***

Petit Nombril a deux ans (deuzan comme elle dirait). Ah d’ailleurs faudra que je te fasse un petit aperçu de cette jolie fête, parce qu’en toute modestie, je peux dire que cette fête ELLE DECHIRAIT !!! (oui, tu connais mon humilité légendaire, mais ça m’a tellement fait plaisir de lui organiser son événement à elle, la reine de la journée !)

DEUX ANS BORDEL ! Tu te rends compte de tout ce qui s’est passé ces 24 derniers mois ?!

  • je me suis perdue, et me suis retrouvée (mon couple aussi d’ailleurs)
  • j’étais tantôt euphorique, tantôt au fond du gouffre
  • j’ai été fatiguée, puis pleine d’énergie (heu non, ça c’est une blague, j’ai été TRES TRES fatiguée, et parfois juste TRES fatiguée)
  • j’ai eu envie de dormir, j’ai pas dormi, j’ai accepté de ne pas dormir, puis ELLE a dormi, mais moi j’ai toujours pas compris que je pouvais me remettre à dormir
  • j’ai fais péter mes soutifs tellement j’avais des boobs ENOOOOOORME (ça c’est pour les stat de visite), puis je me suis retrouvée androgyne et qu’est-ce que j’ai apprécié ça (un comble!)
  • j’ai passé des mois cloîtrée à la maison, puis je suis sortie (un peu… mais c’était déjà beaucoup)
  • ce travail que je vomissais avant la naissance de Petit Nombril, je l’ai redécouvert et je l’apprécie (mais VRAIMENT!), je ne me suis jamais autant investie professionnellement, et je crois qu’on me le rend bien (en terme de reconnaissance, pas de paye hein… faut pas abuser quand même)
  • j’ai aimé, j’ai détesté (des gens, des choses, moi)
  • j’ai eu une vie saine (entre grossesse et allaitement) puis j’ai redécouvert le vin, la bière et le mojito (jusqu’au jour du test de grossesse du petit deuxième)
  • on m’a demandé « et le deuxième? » j’ai dis NEVER, mon mec m’a demandé « et le petit deuxième ? » j’ai fondu sur un moment de faiblesse, et le petit deuxième est là à culbuter ma vessie… et tu sais quoi (mais chut, sinon ça fait gonzesse) je crois que je commence à l’aimer ce petit bout de chou

***

Elle a bien changé ma vie, notre vie…

Aujourd’hui ma vie elle ressemble à un joyeux bordel organisé sous tableur Excel.

Une maison bordélique (fuck Fly Lady), bruyante et pleine de vie (merci Petit Nombril)

Une organisation nécessaire et rassurante (des listes un peu de partout, elles sont réfléchies, rédigées, épinglées… mais pas lues, ni même appliquées, c’est juste un parachute de secours, se dire que si à un moment donné on craque, tout est géré).

J’ai pris du recul sur certaines choses (il était temps), j’en ai accepté certaines et  nié d’autres (on ne se refait pas).

***

On se marre beaucoup, faut dire qu’elle a un sacrément tempérament la miss. Aurait-elle pris de sa mère ? Entre ses phrases mignonnes dignes d’une petite fille de deux ans :

Maman éteins le ciel !

(faut dire que ces jolis yeux clairs craignent le soleil du sud)

Ouh ça brûle le CHAUDcolat

Ses blagues, ses mimiques rigolotes, ses cachettes plus surprenantes les unes que les autres.

Nos promenades, ces moments où je m’arrête, la regarde et me dis :

Qu’est-ce qu’elle est belle !

IMG_0582

Et oui, deux ans, j’en suis encore à me demander comment nous, un homme et une femme, on a pu faire une petite créature aussi mignonne.

***

Bon ok, des fois c’est aussi une sacrée chipie ! voire peste… Elle a un caractère prêt à faire exploser les plus calmes. J’envisage d’ailleurs la méditation.

Et puis c’est aussi un petit dictateur, mignon dictateur, mais dictateur quand même !

Maman tu fais ça. Papa tu te mets là. Et oh tu écoutes ? Je veux ca, NON CA j’ai dit ! Oui, heu NON ! Après ! Encore !

Mais comme ça s’accompagne du regard complice et du :

Si tout plait
(elle n’a QUE deux ans hein, la prononciation n’est pas encore parfaite)

Merci

Ca passe plutôt bien… on va se faire bouffer ;)

***

Et donc dans cette harmonie familiale à trois, on se prépare à accueillir un quatrième locataire. BANDE DE BARJOTS !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La reine de la night*

21 mar

* Ouais on est comme ça chez les Nombrils, on est bilingue anglo-cagole

Les insomnies de grossesse, c’est la plaie !

A croire que c’est pour mieux nous préparer aux nuits entrecoupées par un jeune enfant qui a faim, froid, chaud, pas envie de dormir, mal aux dents, aux fesses, au ventre, ou tout simplement qui a décidé que réveiller sa mère c’était cool… Ahhhhh (cri du désespoir de celle qui a déjà connu tout ça). Car oui, toi nullipare  ne crois pas cette vieille légende urbaine qui dit qu’un bébé ça dort. Ce n’est PAS VRAI !

Alors voilà, enceinte de 3 mois (déjà… ou encore 6 mois ?!), me voilà prise de terribles insomnies. Et je peux te dire que les nuits sont longues, mais pas qu’un peu hein… non vraiment TRES loooooooongues !

Force est de constater que ça n’a pas que des inconvénients, du coup j’ai plein de temps pour moi. Venant de celle qui se plaignait justement de ne pas en avoir, ça tombe plutôt bien non ?!

Ca m’a permis de me découvrir de nouvelles compétences. J’envisage d’ailleurs de m’inscrire à incroyable talent. Je pense qu’en même temps que mon uterus se développe, mes oreilles deviennent bioniques. Le truc qui sert à rien (pas plus que l’odorat de chien truffier qu’on développe dès les premiers jours de grossesse d’ailleurs), mais qui peut sacrément te brouter (j’ai essayé de trouver quelque chose de plus poli que « kjbvmiybdz(e-rè_çhbqscfhzndv kjBCS SZBBLJ §§!!!WBGIGBKKZD § ». Non mais sérieux quoi ! Comme si ça ne suffisait pas de sentir toutes les effluves corporelles (… et le pot au feu de la mamie de l’autre côté du village), maintenant faut que j’entende tout ce qu’il se passe la nuit… Jusqu’à la respiration de ma fille qui dort pourtant dans sa chambre à l’autre côté de la maison… Alors bien sûr CA M’ENERVE ! Et je te laisse imaginer celle de mon mec qui dort à 20cm de moi. C’est bien simple, il se prend un coup de coude dans les côtes à chaque souffle (NB1 : ne jamais respirer à côté d’une femme enceinte fatiguée). Du coup ça le réveille (tu m’étonnes !), mais comme il est fatigué (normal) bah il se rendort aussi vite. Et ça, CA M’ENERVE encore plus (NB2 : ne jamais dormir à côté d’une femme enceinte fatiguée qui n’arrive pas à dormir).

***

Alors qu’est-ce qu’on fait la nuit ? On prend les choses avec philosophie, et je me dis que finalement c’est le seule moment de la journée où je n’ai pas de nausées (c’est déjà pas mal)… Et ça, c’est quand même top ! Et si j’en profitais pour manger ?! Moi là, par exemple, je mangerai bien de la pastèque. Oui je sais mi-mars, la meuf qui se veut pleine de bons principes alimentaires, elle veut de la PASTEQUE ! C’est pas grave Caro, fais péter le bilan carbone !

« Hey mon amour, hey hey… »

Putain les gens qui dorment à 4h du mat….

« Grrrr…. quoi ? »

« Tu crois qu’à Auchan ils ont de la pastèque ? Tu pourras regarder demain en sortant du travail ? »

« Caro t’abuses là ! Bien sûr que non, il n’y aura pas de pastèque à Auchan au mois de mars, tu peux pas bouffer des pommes comme tout le monde ?!!!!!! »

« Oui mais…. »

« Chut je dors ! »

Bon je crois que je l’ai énervé là ! Aller hop auchandrive.fr, le site de Grand Frais, les primeurs… Pas de pastèque. Grrrr cette fichue insomnie m’aura tout de même donné l’occasion de fouiller dans tous les sites marchands des GSB de la région et de me rendre compte que les oeufs milka à la coque sont en promo. Je le réveille pour lui dire ?!

***

Aller hop, je vais faire un tour sur les réseaux sociaux :

Twitter ah bravo, faut que je renouvelle un peu mes following. Y’a personne sur ma TL la nuit, même pas un poivrot, une mère en détresse, un présidentiable tout juste sorti du novotel. Non en ce moment, twitter la nuit, c’est mort ! J’ai beau actualiser le flux, le seul twitt que je vois (un brin poétique), c’est le mien :

@Carolacheche : Insomnie j’écris ton nom : SALOOOOOOOPE !

Facebook : terrible expérience du néant. Même pas une photo duckface de ma cousine

Instagram Les dernières photos datent de minuit : des tapas, un mojito et un chat qui dort (l’enfoiré !). Mais depuis… plus rien.

Les réseaux sociaux la nuit : le meilleur endroit pour rencontrer… PERSONNE !

***

Mon âme d’artiste se faufile sur Pinterest. J’y découvre tout ce qui sera pompé d’ici peu sur les blogs créatifs. Oh les jolies idées originales qui deviendront propriété et gloire des autres en un simple copier-coller sans source…

Quand tout à coup… la photo d’une pastèque ! Oh non là c’est trop !

Vraiment internet la nuit, c’est pas une bonne idée.

***

Le temps passe… il est déjà 5h30, je m’endors, et dors, et dors… jusqu’à ce que le putain de bordel de réveil de merde se mette à sonner. Et à peine 2 secondes après « MAMAAAAAAAAN ! J’AI FAIS UN GROS DODO MOUAAAAAA » Oh super… La journée peut commencer avec l’amer sentiment d’être encore plus fatiguée que la veille.

Comble de cette grossesse, c’est au moment où ma fille chérie se met enfin à faire ses nuits (putain 2 ANS !!!) que j’arrête de faire les miennes.

***

A nuit de merde, journée de merde… le chéri a tout de même vérifié, il avait raison, y’avait pas de pastèque à Auchan

Rendez-vous sur Hellocoton !

LE grand concours – saison 2

1 mar

Ce qui est dingue quand tu t’aprêtes à annoncer ta grossesse, c’est que tu ne peux JAMAIS anticiper la réaction des gens.

Autant le grand insensible est capable de te pleurer dans les bras, l’habituelle pipelette va se contenter d’un « ah », des étrangers vont sincèrement être heureux pour toi, quand tes plus proches sembleront s’en foutre complètement… Il y a ceux qui sont surpris, et puis ceux qui s’y attendaient, etc.

Parmi ces réaction atypiques, il y a également les réactions NULLES, voire carrément blessantes.

Aussi bien que pour l’arrivée de Petit Nombril on avait lancé un grand concours avec mon mec, celui ou celle qui aurait la réaction la plus con… Bah on n’a pas été déçus !

Rappelons le tiercé gagnant de la première saison :

Médaille de bronze : Ma copine V. « Ça sera un poisson alors ? Poitou c’est nul les poissons, le piiiiiiiiiire signe astrologique qui soit. Moi tous les poissons que je connais ce sont des gros connards, y’a qu’à voir mon ex, et puis lui lui et lui… Non franchement poisson c’est nul comme signe ! Ton gosse il a intérêt d’être préma parce que sinon bonjour la galère! »
Hum hum et sinon tu es contente pour nous ?!

Médaille d’argent : formidable intervention du grand père de mon mec quand on lui apprend que le bebe à venir est une fille « une fille ?! Silence… Ah ! Re-silence… Bon…. Bah heu…. Bon aller c’est pas grave, on l’aimera aussi »
Bah encore heureux !!! Non mais je rêve !

Roulement de tambour …
Et la médaille d’or, la grande gagnante de ce concours est…. BELLE MAMAN avec non pas SA réaction à la con, mais SES réactions complètement débiles et inappropriées

On remet dans le contexte, je passe 2-3 mois à vomir, je perds bon nombre de kilo, j’ai le teint blafard… Mon mec se lance pour l’annonce officielle
1ère réaction de ma belle « AH tu vois je te l’avais dit que Caro elle avait encore grossi ! Mis si regardes elle a pris des hanches, des cuisses, j’EN ÉTAIS SÛRE ! Parce que bon, Caro elle a quelques kilo en trop, mais là c’était vraiment trop ! »
Hum hum alors d’abord Caro elle est là et elle entend tout ! Et en plus Caro si elle fait 55kg à cette époque, c’est le bout du monde….

Évidemment mon mec et moi on se regarde surpris ! Même mon beau père n’en reviens pas. Puis passé cette maladroite remarque, on imagine donc que LA réaction va arriver. Qu’elle va nous dire son enchantement de savoir que ça y est, nous allons être parents. Rappelons là aussi que cet enfant est PLUS que désiré après 2 ans de galères dont une FC… Mais non, belle maman est pleine de ressources….

2ème réaction de sa part : « bon je ne vous remercie pas hein, vous allez encore me donner des rides ! Et que l’on ne m’appelle surtout pas Mamie, mémé ou encore grand mère hein, ça va bien ! »
Oui belle maman a un véritable problème avec l’âge, et surtout elle fait une fixation sur l’apparence, seule qualité digne de ce nom (bien sûr!).

Après d’aussi belle répliques pour la saison un, et un petit bout de chou qui doit pointer le bout de son nez en octobre, on a lancé le grand concours saison 2. Les participations sont pour le moment modérées. On était habitués à mieux… MAIS un participant se démarque cette année !

Mon père !
Papa je suis enceinte sourire de ma part, œil brillant, ton excité
Réaction de sa part : « ENCOOOOOoooooooRE ! »

Oui oui en majuscule et avec un point d’exclamation… Fallait bien ça pour vous montrer le ton qu’il y a mis.
Bah oui, après une première fille de 2 ans, on s’apprête à avoir un second enfant… « Encore »

Mais t’en fais pas papa, dimanche mes beaux parents viennent à la maison, ça sera l’occasion d’annoncer la nouvelle et quelque chose me dit, que tu ne resteras pas le challenger si longtemps…

Un weekend sans enfant…

3 fév

Pour Noël on avait dit « on ne se fait pas de cadeau ». C’est vrai, on a la chance d’avoir déjà à peut près tout ce dont on a besoin. Aller dépenser des sommes folles dans du matériel juste parce que c’est Noël, ça sera sans nous…

Finalement on a un peu triché. En effet rien de matériel sous le sapin, mais nous nous étions chacun préparé une petite enveloppe. Bizarrement nous avions tous deux pensé à la même chose…

Bon pour un WE sans enfant.

Lui avait réservé un bel établissement avec hammam  sauna, balneo, piscine chauffée, soin de corps, etc…
Moi un WE dans un gîte en pleine campagne où nous aurions pour seule activité : manger, boire, dormir et s’aimer (c’est peut être pas dans le bon ordre d’ailleurs).

Dans tous les cas, un WE rien que tous les deux. Un WE à se rappeler que nous étions un couple avant d’être parents. Un WE à se dorloter, penser un peu à nous pour une fois. Un WE calme et paisible à s’aimer, se retrouver…

Nous y voilà ! Ce WE, balneo dans les Alpes. Bonheur !!!
On a laissé Petit Nombril chez mes parents. Je pensais qu’elle allait un peu râler quand même. Tu parles… « Au revoir à bientôt » accompagné d’un bisous et un coucou de la main.
Bon ok, je crois que je dois bien me l’avouer… Ma fille est ravie elle aussi de passer un WE sans ses parents. Elle aura le droit de regarder la télé, manger des kinder, des crêpes au Nutella. Son petit cousin tout neuf étant là également, elle pourra lui faire des câlins. Et comme chez papi et mamie c’est un peu l’animalerie, elle pourra caresser le chien, donner à manger aux poules, etc…

Notre fille entre de bonnes mains, nous pouvons partir sereinement en escapade…

2h30 de route plus tard, nous voici arrivés dans un petite village des alpes. Mega fou rire quand on se rend compte que l’environnement est moche, les gens pas sympa, et l’hôtel dans une zone industrielle… Aller on est pas là pour faire du tourisme, mais pour se reposer. On décide, avant de prendre notre chambre, d’aller manger dans le village. On choisit le restaurant qui a la meilleure note sur l’internaute. Hum hum si celui ci c’est le meilleur du coin, j’ose imaginer le reste ! Service désagréable, décoration minable, heureusement les plats surgelés nous sont arrivés à bonne température. Et ouf… Nous n’avons rien cassé ! Je dis ça parce que la première chose que l’on a pu lire sur la carte c’était « toute dégradation dans l’établissement vous sera facturée ». C’est très engageant….

Ce (médiocre et léger) repas étant passé nous allons récupérer les clés de la chambre à l’hôtel.
Super ! La chambre est très belle.

IMG_4979

Mais nous avons vu sur la cours d’un négoce matériaux, ahhhh la montage c’est magnifique. C’est mal isolé, le froid glacial entre dans la chambre. On fait appeler le service technique pour qu’il fasse quelque chose… Pendant ce temps là on descend se réchauffer à l’espace détente.

On met notre tenue de scène pour le week-end. Peignoir, claquette

IMG_4982

Et là… La bonne surprise. Un cadre magnifique, une équipe aux petits soins. Libre accès au hammam, sauna. Le rituel du gommage au savon noir mon mon homme. Pendant ce temps là on m’offre une tisane. Puis nous allons à la piscine chauffée avec vue sur la montagne enneigée. A peine sortis on nous propose ENCORE une tisane. Parfait ! Même si j’ai tellement faim que j’hésite à leur demander si ils n’ont pas un reste de tartiflette à me proposer.

Pendant que monsieur profite paisiblement de la chaleur du sauna, on me propose un bain chaud hydromassant, mais pas trop, juste ce qu’il faut, de la détente…

IMG_5007

J’appelle trois fois ma fille pour savoir si tout va bien. Tout va TRÈS bien. Elle me demande qu’est ce que je fais, il est où papa, est ce que j’ai fait un gros dodo. Elle est adorable. Elle aussi profite bien de son week-end dans le cocon protecteur de ses grands parents.
Elle nous manque un peu quand même… On va se reposer à la tisanerie, on boit encore et encore.

IMG_5008

Où sont les toilettes ?! Et puis je commence à avoir faim moi !!! On patiente en regardant les photos de notre fille. Qu’est ce qu’elle est belle ! On retombe sur des vidéos rigolotes où elle nous fait des blagues. On s’interroge sur l’avenir, est ce que tout sera pareil après ? Est ce qu’on arrivera à lui accorder autant d’attention que ce qu’on lui donne aujourd’hui ? Est ce qu’on sera capable d’aimer à nouveau autant ?!

Aller un petit massage à 4 mains. Dommage que ce soit sans huile essentielle, mais qu’est ce que ça détend… Une dernière tisane pour la journée puis on file se préparer dans la chambre qui entre temps aura été plus que réchauffée ! Les magiciens sont intervenus, il fait super bon.

Je m’allonge un peu, je suis crevée, mais je continue à parler du repas tant attendu. Mon homme se moque de moi et m’appelle pacman, je suis le petit personnage qui mangerait tout ce qui est sur son chemin.

On descend au bar. Je bénies ce jeune homme qui me propose un jus de tomate, j’en rêvais depuis tout à l’heure !
Monsieur en profite pour regarder les résultats du rugby.
Puis on file à table. Bah dis donc, la claque ! Ça ne m’étonne pas qu’il soit au guide Michelin. On s’est régalé ! Je prends d’ailleurs quelques idées pour essayer de le refaire à la maison.

Très tôt on sort de table, on retourne en chambre, je m’effondre comme une masse !

Le lit est super ! Quel repos… Dommage que les tisanes me rappellent à leur bon souvenir si souvent dans la nuit. Et la faim, encore la faim… J’ai FAIM ! Le buffet n’ouvre qu’à 7h30. J’ai encore deux heures devant moi. Et lui là qui dort à côté… A partir de quelle heure je peux le réveiller pour qu’on aille manger ?! Parce que là sans déconner j’ai vraiment très faim.

IMG_5009

Quelques tartines, croissants, biscuits, pots de confiture, fromages, jus de fruit et un café plus tard… Je prie pour qu’on ne me foute pas dehors tellement j’ai dévalisé le buffet (on dirait une retraité au club vacances de la sécurité sociale). Personne ne me faisant de remarques, je retourne me servir un petit peu et profite du soleil qui est enfin sorti de derrière les montagnes. Oh c’est beau !

Le Spa n’étant pas encore ouvert, on file au marché aux truffes où l’on trouve du fromage, des agrumes, de la charcuterie… Mais pas de truffes. Tant pis :/

10h La piscine ouverte on file faire des longueurs. On soupçonne très vite ce monsieur à l’air vicieux de rentrer dans l’eau juste pour pisser (ça se voit qu’il n’a pas été traumatisé enfant par le fameux mythe de l’eau qui se colore en rouge au contact de l’urine).

IMG_4999
Bref on sort, pendant que monsieur va profiter du sauna ultra rouge, je m’enfile une énième tisane en admirant la vue sur les monts enneigés.

Vraiment un WE sans enfant c’est chouette ! Il est 10h30 je n’ai appelé ma fille que deux fois…

Midi, on quitte l’hôtel, on est reposé, amoureux, tout va bien. Histoire de nous faire changer d’avis sur la région, on fait quelques kilomètres, et en effet, une fois passé la zone d’activités et le village austère, il semblerait que le coin soit plutôt sympa en fait…

IMG_5019

On prend la direction du retour avec le sentiment qu’un weekend sans enfant, ça fait du bien de temps en temps !

Enfin sans enfant, sans enfant… faut le dire dire vite

IMG_4989

… Non non, ce n’est pas un abus de tartiflette

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 640 autres abonnés